La maison de la sagesse

دار الحكمة

Ce qui est suspect! – Imam al-Haddad

Il est également important d’éviter les choses suspectes (shubuhat), et cela peut même devenir une obligation. Un hadith authentique affirme :

Celui qui se protège contre les choses suspectes aura protégé sa religion et son honneur, mais celui qui se laisse aller au suspect se laissera aller à l’illicite. (1)

Laisse de coté ce qui est éveille ta suspicion au profit de ce dont tu ne doutes pas. (2)

Les choses suspectes sont celles au sujet desquelles tu as des doutes, et dont tu hésites à décider si elles sont licites ou illicites. Ces doutes naissent d’une situation contradictoire. Un produit qui était à l’origine licite, mais dont on se met à douter du fait qu’il l‘est encore ou non, peut être utilisé, car il était licite à l’origine. Cependant, l’éviter parce qu’il est suspect, est plus vertueux. Quant à ce qui était à l’origine illicite, mais dont on se met à douter de fait qu’il est devenu licite, ce produit doit aussi être évité, car il était illicite à l’origine.

Il y a plusieurs sortes et degrés dans les choses suspectes. La circonspection est donc fortement recommandée, afin de les éviter. Cependant, les doutes sont parfois dus à des pensées obsessionnelles (waswas) ou à l’imagination (awham). Par exemple, on pourrait dire : « Toute forme de richesse, en ce monde, est suspecte, car aucune n’est exempte de transactions inadmissibles à l’origine, ou de manipulations injustes ultérieurement, et je l’éviterai donc absolument », ou au contraire : « J’en prendrai ce dont j’ai besoin, sans regarder. »Ce ne sont qu’obsession ou position extrême.

Le Prophète « paix et bénédictions d’Allah sur Lui » a dit :

Que périssent les extrémistes

Il le répéta trois fois. Il existe de nombreuses formes de doute, toutes causées par la suspicion et par les illusions sans fondement concret. Personne ne doit dire : « Il ne reste rien de licite dans le monde » comme prétexte pour abandonner toute circonspection et toute prudence. Une telle affirmation est fausse. L’imam al-Ghazali « puisse Allah l’avoir en Sa Miséricorde » dit : « Le licite est clairement défini, de même que l’illicite, ainsi que le Prophète l’a dit. Ceci est valable à son époque comme à toute autre époque. La différence entre une époque et une autre tient seulement à la rareté ou à l’abondance du licite, selon que l’époque est plus ou moins bonne ou corrompue. » il poursuit en disant : « Le licite est abondant, et il en est de même pour l’illicite. Ce dernier n’est pas plus abondant. À chaque époque, les trois formes que sont le licite, l’illicite et le suspect doivent exister, comme l’a affirmé le Messager d’Allah « paix et bénédictions d’Allah sur Lui » quand il a dit : Le licite est clairement défini… »

Sache maintenant « puisse Allah t’avoir en Sa Miséricorde » que nous avons attiré ton attention sur les choses suspectes de façon générale, mais ces questions ont été analysées en détail par l’imam al-Ghazali dans le Livre du Licite et de l’Illicite (3) de l’Ihya. Celui qui souhaite satisfaire plus complètement sa curiosité à propos de ces choses devrait donc consulter ce livre. Selon savant « puisse Allah l’avoir en Sa Miséricorde », on n’a jamais écrit aucun livre de se niveau. Selon moi, l’ensemble des livres composant l’Ihya est unique en son genre, comme peut s’en rendre compte toute personne douée de connaissance et d’un jugement équitable qui se donne la peine de le lire et d’y réfléchir.

Imam al-Haddad

Notes :

(1)     : Bukhari, Sahih (50) ; Muslim, Sahih (2996)

(2)     : Tirmidhi, Sunan (2442) ; Ahmad, Musnad (12092)

(3)     : Muslim, Sahih (4823) ; Abu Dawud, Sunan (3992) ; Ahmad, Musnad (3473)

Source : pages 220 et 221 du livre “Intégrité de l’islam” de l’imam Haddad

Pour vous procurer le livre cliquez sur l’image ci-dessous:

integrite-de-l-islam-recommandations-pour-une-pratique-religieuse-parfaite

© 2017 La Maison de la Sagesse. Frontier Theme