La maison de la sagesse

دار الحكمة

Comment se repentir de la médisance ?

Question:

Assalamu alaykum,

L’un de mes amis m’a fait du mal. J’en ai discuté avec un autre ami et ce dernier lui a tout rapporté. Je me suis alors rendu compte que je l’avais calomnié et, malgré mes excuses, il ne me veut pas me pardonner. Je me sens très mal.

Que puis-je faire?

 

Réponse de Shaykh Jamir Meah:

Assalam ‘alaykum,

Jazakum Allah de nous avoir contacté.

La règle générale concernant la calomnie ou la médisance est que l’on doit se repentir sincèrement à Allah. Le fait de contacter la personne que l’on a calomniée ou médit, pour lui demander pardon, est sujet à une divergence d’opinion, quant à savoir si cette condition est obligatoire ou non.
Il est alors permis de suivre l’opinion qui stipule qu’il n’est pas nécessaire d’informer la personne (de ce que l’on a dit à son sujet), surtout si cela aggraverait la situation. [Al Majmu’, Al Hamidi ala Tuhfa]

Cependant, si la personne a pris connaissance de ce que l’on a dit sur elle, alors des excuses sont nécessaires car le dommage a déjà été causé.
Compte tenu de ce que vous avez mentionné, la personne a déjà été mise au courant de ce que vous avez dit sur elle, et vous vous êtes également excusés à plusieurs reprises. Tout ce qui reste à faire, si vous ne l’avez pas déjà fait, est de prier deux unités (rak’at) de Salat al Tawba (Prière du repentir), et invoquez Allah sincèrement pour qu’Il vous pardonne. Vous aurez alors fait tout votre possible pour réparer cette erreur. Une fois terminé, considérez l’incident clos et comme un bon enseignement.

Si vous voulez faire un acte supplémentaire, les actes charitables sont de bons moyens d’expiation des péchés.

Wa salams,

[Shaykh] Jamir Meah

Shaykh Jamir Meah a grandi à Hampstead, à Londres. En 2007, il a voyagé à Tarim, au Yémen, où il a passé neuf ans à étudier en privé les sciences islamiques avec les savants du Ribaat, à Tarim. Il s’est notamment spécialisé dans le fiqh Shafi’i. Au début de 2016, il déménagea à Amman, en Jordanie, où il poursuit depuis des études avancées dans diverses sciences islamiques. Shaykh Jamir est également un homéopathe qualifié.

© 2017 La Maison de la Sagesse. Frontier Theme