La maison de la sagesse

دار الحكمة

La croyance des Ahl al Sunna wa’l Jama’a – Imam al-Haddad

Un credo concis et exhaustif,
bénéfique, si Dieu le veut,
conforme à l’usage du groupe qui doit être sauvé,
qui sont les gens de la Sunna et de la Jama`a,
et qui représentent la majorité des musulmans.


Toute louange est à Dieu seul. Que Dieu bénisse notre maître Muhammad, sa famille et ses compagnons, et leur accorde la paix. Nous savons, approuvons, professons, croyons avec certitude, et témoignons qu’il n’y a de divinité que Dieu, Unique et sans associé. Il est Dieu Immense, grand Roi. Auprès de Lui ne se trouve aucun seigneur, et nous n’adorons nul autre que Lui. Il est Préexistant, Permanent, Éternel au-delà du temps. Il est le Premier et n’a pas eu de commencement, Il est le Dernier et n’aura pas de fin. Il est Solitaire, Il Se suffit à Lui-même, Il n’engendre pas, n’est pas engendré, Il est sans égal, sans associé, sans équivalent. Rien ne Lui ressemble, Il est Celui qui entend, Celui qui voit (42 : 11).

Nous croyons avec certitude qu’Il transcende, par Sa sainteté, le temps et l’espace, et toute ressemblance avec quoi que ce soit d’existant, si bien qu’Il ne peut être enfermé par des directions, ni être soumis à des événements contingents. Il est établi sur Son trône ainsi qu’Il l’a décrit, au sens où Il l’a voulu, d’une manière qui convienne à la puissance de Sa majesté, et à l’exaltation de Sa gloire et de Sa magnificence. Il est proche de tout ce qui existe, étant plus proche de l’homme que sa veine jugulaire (50 : 16).
Il est Vigilant, et Il voit toute chose. Il est le Vivant, Celui qui subsiste par Lui-même. L’assoupissement ne l’atteint jamais, ni le sommeil (2 : 255).

(Il est) Créateur des cieux et de la terre. Quand il décide d’une chose, Il suffit qu’il dise : Sois ! Et elle est (2 : 117).

Dieu est Créateur de toute chose, et Il est protecteur de toute chose (59 : 62).

Nous attestons qu’Il est Tout-Puissant, et qu’Il connaît toute chose. Sa connaissance englobe tout, et Il tient le compte de toute chose.

Rien n’échappe à ton Seigneur, pas même du poids d’un atome sur la terre et dans le ciel (10 : 61).
Il sait ce qui entre dans la terre et ce qui en sort, ce qui descend du ciel et ce qui y monte. Il est avec vous où que vous soyez, et Il est Celui qui voit ce que vous faites (57 : 4).
Il sait ce qui est sur la terre et sur la mer. Pas une feuille ne tombe sans qu’Il le sache, pas une graine dans l’obscurité de la terre ni une chose humide ou sèche n’existent sans qu’elles soient enregistrées dans un livre clair (6 : 59).

Il veut les choses qui existent, et Il dirige les événements. Rien ne peut exister, bon comme mauvais, bénéfique comme préjudiciable, sinon par Son décret et Sa volonté. Ce qu’ll veut, existe, et ce qu’ll ne veut pas, n’existe pas. Même si toutes les créatures s’unissaient pour faire bouger un seul atome dans l’univers, en l’absence de Sa volonté, ils ne le pourraient pas.

Il est Celui qui entend, qui voit et qui parle, par une parole préexistante qui ne ressemble pas au discours des créatures. Le saint Coran est Sa parole éternelle, Son Livre, qu’ll a descendu sur Son Messager et Prophète Muhammad .

Il est Créateur de toute chose, Celui qui pourvoit à leur subsistance, Celui qui les dispose comme Il le veut. Il n’y a en Son royaume aucun rival, aucun adversaire. Il donne à qui Il veut, et restreint à qui Il veut.
On ne Lui demande pas compte de Ses actes. Ce sont eux qui seront interrogés (21 : 23).

Il est Sage dans Ses actes, Juste dans Ses décrets, si bien qu’aucune injustice ni tyrannie n’est imaginable de Sa part, et que personne n’a de droit sur Lui. Même s’Il devait détruire toutes Ses créatures en un clin d’œil, Il ne serait jamais injuste ni tyrannique avec elles, car elles Lui appartiennent, et sont Ses serviteurs. Il a le droit de faire comme Il veut dans Son royaume, et ton Seigneur n’est pas injuste avec Ses serviteurs(41 :46). Il récompense Ses esclaves quand ils Lui obéissent, par un effet de Sa Grâce et de Sa générosité, et les punit quand ils se rebellent, par un effet de Sa sagesse et de Sa justice.

Lui obéir est une obligation qui s’impose à Ses serviteurs, ainsi que l’ont clairement expliqué Ses messagers – sur eux la paix. Nous croyons en chaque Livre descendu par Dieu, en tous Ses messagers, en Ses anges et au destin, qu’il soit bon ou mauvais.

Et nous témoignons que Muhammad est Son serviteur et Son Messager, qu’Il a envoyé aux djinns et aux hommes, aux Arabes et aux non Arabes,avec la guidance et la religion de la vérité, afin qu’il puisse la faire prévaloir sur toutes les autres religions, n’en déplaise aux polythéistes (9 : 53). Muhammad a transmis le message, il a été fidèle au dépôt confié, il a conseillé la communauté, il a supprimé le chagrin, il s’est efforcé pour l’amour de Dieu, ainsi qu’il Lui est dû, en étant véridique et digne de confiance, soutenu par des preuves authentiques et des miracles surnaturels. Dieu a rendu obligatoire à Ses serviteurs de croire, d’obéir et de le suivre, et la foi d’un homme n’est acceptable, même s’il croit en Lui, que s’il croit en Muhammad , et ajoute foi à toute chose qu’il a apporté, et dont il nous a informés, qu’il s’agisse des affaires de ce monde ou de l’au-delà. Ceci concerne l’interrogatoire du mort par Munkar et Nakîr au sujet de la religion, le tawhid et la prophétie, la félicité que trouvent dans la tombe ceux qui furent obéissants, et le tourment qu’y trouvent ceux qui furent rebelles.

On doit croire à la résurrection après la mort, au rassemblement des corps et des esprits pour se tenir en présence de Dieu où il faudra rendre des comptes. Ses serviteurs seront à ce moment-là dans des situations variables, certains étant appelés à rendre des comptes, d’autres en étant exemptés, qui entreront au Paradis directement.

On doit croire à la réalité des balances où seront pesées les bonnes et les mauvaises actions, du sirát, qui est un pont lancé au-dessus des profondeurs de l’enfer, du bassin (hawd) de notre Prophète Muhammad, où les croyants boiront avant d’entrer au Paradis. On doit croire aussi à l’intercession des prophètes, suivis des saints véridiques (siddiqûn) et ensuite des savants, des vertueux (salihûn) et des autres croyants. Que l’intercession suprême est la prérogative de Muhammad et sur sa famille. Que les gens du tawhid qui seront entrés dans le feu en seront retirés, après un temps, si bien qu’aucune personne dans le cœur de laquelle se trouvera le poids d’un atome de foi n’y restera éternellement. Que les polythéistes et les incroyants résideront éternellement dans le feu, et leurs souffrances ne seront pas allégées, et ils ne seront pas graciés (2 : 162). Que les croyants habiteront le Paradis éternellement, où aucune fatigue ne les atteindra, et dont ils ne seront pas expulsés (15 : 48). Que les croyants verront leur Seigneur de leurs yeux, d’une façon qui convient à Sa majesté et à Sa perfection.

Il faut croire que les Compagnons du Messager de Dieu étaient vertueux, que leur situation était variable en degré, et qu’ils étaient bons et dignes de confiance. Insulter ou dénigrer l’un d’eux est illicite. Le successeur juste (khalîfa) du Messager de Dieu fut Abû Bakr al-Siddîq, suivi de ‘Umar al-Fârûq, puis ‘Uthmân al-Shahid, puis ‘Ali al-Murtadâ -puisse Dieu être satisfait d’eux, de tous les autres Compagnons, et de ceux qui les ont suivis dans l’excellence jusqu’au Jour du jugement, et de nous aussi, par Ta miséricorde, ô le plus miséricordieux des miséricordieux!

Source : Intégrité de l’Islam, de l’Imâm al-Haddâd, éditions AlBouraq, pages 289-292 (disponible ci-dessous)

Le crédo de l’imam Haddad est aussi disponible dans les livres ci-dessous (pour plus d’informations, cliquez sur les photos) :

Format Kindle:

© 2017 La Maison de la Sagesse. Frontier Theme