La maison de la sagesse

دار الحكمة

Le rattrapage des prières manquées : un consensus des savants (Shaykh Faraz Rabbani)

Le rattrapage des prières manquées : un consensus des savants

par shaykh Faraz Rabbani

Question :

Sommes nous obligé de rattraper nos prières manquées ?

Réponse :

Walaikum assalam wa rahmatullahi wa barakatuh,

Je prie Allah que vous soyez en bonne santé.

 

L’opinion des quatre écoles de jurisprudence sunnite est qu’il est obligatoire (fard) de rattraper toutes les prières manquées, en fonction de la raison (1).  Le Prophète « paix et bénédictions d’Allah sur Lui » nous a informés d’âpres plusieurs narrations authentiques, que la prière sera la première chose sur laquelle nous allons être interrogés le jour de jugement.

 

L’imam Nawawi a dit :

“Il y a le consensus (ijma `) des savants dont l’avis est que quiconque manque une prière, doit intentionnellement la rattraper. Abu Muhammad Ali Ibn Hazm n’était pas d’accord avec cet avis, en disant qu’une personne ne pourra jamais les rattraper et qu’ il n’est pas valide de les refaire. Selon lui, il faut commettre beaucoup de bonnes actions et des prières volontaires afin que la balance soit lourde, le jour de jugement et qu’il se repente et  implore Allah pour son pardon. Cette position, est en opposition avec le consensus des savants (ijma `), alors son statut est invalide a cause des preuves.

 

Parmi les preuves prouvant cette obligation, il y a le fait que les prières manquée par oublies doivent être obligatoirement rattrapées, alors que dire de celles manquée volontairement, a plus forte raison leur statut est  obligatoire.”[Majmu ` Sharh Al-Muhadhdhab (3.86)]

 

L’imam Nawawi se refere au hadith rapportee par Anas que le Messager d’Allah “paix et bénédictions d’Allah sur Lui” a dit :

 

« celui qui a oublié une prière, son expiation est de la prier lorsqu’il s’en souvient » [Bukhari (597); Muslim (684)]

 

Même après l’ère de l’Imam Nawawi, cette opinion anormale d’Ibn Hazm est toujours suivis par certains individus et fortement rejeté par la majorité des savants .

Wassalam.

Faraz Rabbani.

 

Notes :

(1)   : Par exemple, une femme ne devra pas rattraper ces prières manquées lorsqu’elle était en période de menstrues.

© 2015 La Maison de la Sagesse. Frontier Theme