La maison de la sagesse

دار الحكمة

Les dons que Dieu accorde à son serviteur ici-bas et dans l’au-delà – Imam al-Ghazali

J’ai examiné les dons que Dieu accorde à Son serviteur, quand il lui obéit et suit ce chemin spirituel toute sa vie, et j’ai trouvé qu’en tout il y a quarante faveurs et honneurs : vingt en cette vie et vingt en l’autre.
Les vingt en cette vie sont :
1) Que Dieu se le rappelle et le loue.
2) Qu’il lui montre qu’il agrée et honore son service.
3) Qu’il l’aime.
4) Qu’il est son procureur ou gérant en toute affaire.
5) Qu’il est son garant, en ce qui touche à sa subsistance, en pourvoyant à ses besoins à chaque instant, sans efforts ni recherches de sa part.
6) Qu’il est son secours suffisant pour le délivrer de tout ennemi et le défendre contre tout mal.
7) Qu’il est son familier et fidèle ami, sans qu’il puisse redouter l’abandon ni que son affection pour lui se change ou s’altère.
8) Grandeur d’âme, jamais avilie par la sujétion à la servitude de choses du monde ou des grands de la terre ; bien plus, il ne trouve même pas de satisfaction à être servi par les grands de la terre.
9) Aspirations élevées : il se garde bien de s’embourber dans tes immondices du monde et de ses sectateurs, sans jamais accorder attention à ses vaines séductions et à ses passe-temps ; tout comme les hommes sensés méprisent les jeux puérils et féminins.
10) Richesse ou satisfaction spirituelle : il est plus riche que tous les crésus de la terre, car il est toujours satisfait et à son aise, sans que le bouleversent les accidents de la fortune, ni qu’aucune privation le préoccupe.
11) Lumière du cœur, par laquelle il arrive à pénétrer dans la connaissance des sciences, des mystères et des sagesses que les autres n’obtiennent même pas partiellement au prix d’un effort intense et d’une longue vie.
12) Allégresse et sérénité d’esprit : son cœur ne s’angoisse pour aucune disgrâce ou tribulation temporelle, ni son âme ne se décourage devant les machinations ou les mauvais procédés des hommes.
13) Vénération et respect que sa personne inspire à tous les cœurs : bons et mauvais le respectent, les tyrans et les despotes le craignent.


14) Amour que Dieu inspire pour lui aux âmes : tous les cœurs se voient comme attirés à l’aimer et toutes les âmes sans exception se sentent entraînés à l’honorer et à l’exalter.
15) La bénédiction de Dieu sur tout ce qui lui appartient : sa personne, ses paroles, ses actes, ses vêtements et les lieux qu’il habite, jusqu’à la poussière que foulent ses pieds, jusqu’à l’endroit où il s’est assis une fois, jusqu’à l’homme qui l’accompagne ou le regarde un moment, sont l’objet de cette universelle bénédiction.
16) La domination de la terre et de la mer, au point que, s’il le veut, il marche dans l’air ou chemine sur les eaux ou parcourt toute la superficie du globe en moins d’une heure.
17) La domination sur les animaux et les bêtes féroces et sauvages, les reptiles venimeux, etc. : les bêtes les plus féroces lui témoignent de l’amour, en remuant la queue, en le regardant avec affection.
18) La possession des clés de la terre : partout où frappe sa main apparaît un trésor, s’il le désire ; où appuie son pied apparaît une source, s’il en a besoin ; partout où il gîte, une table lui est dressée s’il le veut.
19) Le crédit et le prestige à la cour du Seigneur de la gloire : l’on espère être accueilli favorablement par Dieu, moyennant sa recommandation que l’on tâche d’obtenir en le servant, et avoir Dieu favorable à ses nécessités par l’intermédiaire de son crédit et de Sa faveur.
20) Dieu exauce ses suppliques ; il ne demande rien sans l’obtenir et n’intercède en faveur de personne sans être exaucé. S’il fait serment au nom de Dieu, Dieu confirme par les faits tout ce qu’il veut, au point qu’il lui suffit de faire un signe de la main à une montagne pour que celle-ci disparaisse, sans même qu’il ait besoin pour cela de prier de vive voix, et s’il lui passe une idée dans l’esprit, la chose se réalise sans avoir besoin de l’indiquer même de la main.


Les besoins de la vie future sont :
21) Dieu lui rend facile avant tout l’agonie, au point que quelques-uns la passent, comme s’ils avalaient une gorgée d’eau douce.
22) Dieu lui accorde en ce moment critique la fermeté inébranlable dans la foi et la confession des mystères si anxieusement désirée en cette vie et demandée avec tant d’anxiété et de gémissements.
23) Dieu lui communique la tranquillité et la joie, en l’assurant de Sa satisfaction et de Son bon plaisir, Il lui garantit la paix de l’âme, exempte de toute crainte pour l’avenir et de toute tristesse pour le passé.
24) La vie éternelle dans le ciel et le voisinage de Dieu.
25) La glorification de son esprit et de son corps de son esprit, d’une façon mystérieuse et secrète, en vertu des dons, des grâces et des faveurs dont Dieu l’orne, l’exaltant au-dessus des anges des cieux et de la terre. De son corps, publiquement, par les honneurs que, lors de ses funérailles, lui décernent les fidèles.
26) Immunité par rapport à toutes les craintes qui accompagnent le jugement particulier de l’âme.
27) Dispense de l’interrogatoire et du châtiment du tombeau, avant le jugement final. 28) La compagnie des saints dans le paradis, avant la résurrection.
29) Glorieuse résurrection du corps, plein de splendeur et orné d’une tunique et d’une couronne.
30) Éclat et blancheur immaculée du visage.
31) Immunité des terreurs du jugement final.
32) Il recevra dans sa main droite le document qui authentifie son salut.
33) Il ne sera soumis à aucun examen ou du moins que très sommairement.
34) L’épreuve de la balance lui sera favorable.
35) Il sera abreuvé par le Prophète, que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur lui, de l’eau de son étang, dont une simple gorgée étanchera sa soif pour toute l’éternité.
36) Il passera le pont Sirât sans que le feu le moleste le moins du monde.
37) Il intercédera pour les pécheurs comme les Prophètes et les Envoyés de Dieu.
38) Il jouira de la possession du paradis.
39) Il jouira de la plus grande complaisance de Dieu.
40) II jouira, lors de la rencontre du Seigneur, d’une manière indescriptible.

Source: Le Minhadj. Le chemin vers le Paradis

Pour vous procurer le livre ou un autre ouvrage de l’imam al-Ghazali cliquez sur l’image ci-dessous :

 

 

© 2015 La Maison de la Sagesse. Frontier Theme