La maison de la sagesse

دار الحكمة

Les savants sont les héritiers des prophètes – Imam Ibn Rajab al-Hanbali

les-heritiers-des-prophetes-ibn-rajab-al-hanbali-albouraq

Cela signifie qu’ils héritent de la connaissance enseignée par les prophètes. Ils succèdent aux prophètes dans leur communauté en ce sens qu’ils appellent les gens à adorer Allah, à Le connaître et à Lui obéir, ils interdisent la rébellion contre Allah et ils défendent Sa religion. Hasan al-Basri attribue les propos suivants au Prophète :

Qu’Allah fasse miséricorde à mes successeurs.

Les Compagnons lui demandèrent : « Ô Messager d’Allah, qui sont tes successeurs ? » Il dit : « Ceux qui vivifieront et enseigneront ma tradition après ma mort. » Un hadith semblable est rapporté par ‘Ali .

Les savants occupent la position des prophètes dans une station noble, entre Allah et les hommes. C’est Ibn al-Munkadir qui a dit :

En vérité, les savants occupent une position entre Allah et les hommes. Aussi, sois prudent dans la façon de les approcher !

Sufyân ibn ‘Uyayna a dit : Les gens dont les rangs sont les plus élevés sont ceux qui se tiennent entre Allah et les hommes : les prophètes et les savants.

Publicité

parfum-el-nabil-lune-de-miel

Sahl ibn ‘Abdallâh a dit :

Que celui qui veut voir les rassemblements des prophètes regarde les rassemblements des savants.

Quelqu’un demanda à un ignorant : « Que dis-tu d’un homme qui fait serment contre sa femme de divorcer, en prévoyant une condition particulière ? » L’ignorant répondit : « Sa femme est répudiée. » La même question fut posée à un homme doué de discernement. Celui-ci répondit : « Il doit rompre son serment. » Ce type de question ne doit être posé qu’à un prophète ou à un savant.

Une femme pieuse du temps de Hasan al-Basri rêva qu’elle sollicitait un avis religieux sur des saignements survenant en dehors de la période des menstrues (istihâda). Il lui fut dit : « Tu cherches un avis alors que Hasan est parmi vous, porteur du sceau de Gabriel ?! » Cela montre que Hasan avait hérité de la sagesse qui avait été octroyée par l’ange Gabriel, et que l’on appelle le « sceau de Gabriel ».

Quelqu’un vit le Prophète en rêve, et lui demanda : « Ô Messager d’Allah, nous sommes partagés entre l’imam Malik et Layth. Lequel des deux est le plus savant ? » Le Prophète répondit : « Malik est l’héritier de ma science. »

Une autre personne rêva que le Prophète était assis dans la mosquée au milieu d’une assemblée, avec l’imam Malik. En face du Prophète se trouvait un récipient rempli de musk. Il le prit, et le donna à l’imam Malik qui le distribua alors à l’assemblée. Cette vision fut interprétée comme signifiant que l’imam Malik avait été comblé de la connaissance, et se conformait strictement à la sunna.

Fudayl ibn ‘Iyâd vit le Prophète en rêve, qui était assis au sein d’une assemblée. À côté de lui, une place était libre. Fudayl s’avança pour s’y asseoir. Le Prophète lui dit : « C’est la place d’Abû Ishâq al-Fazdirt. » Une des personnes présentes demanda : « Lequel des deux est le meilleur ? » Le Prophète répondit : « Fudayl tire profit pour lui-même de ses dévotions, tandis qu’Abû Ishâq fait profiter les gens de sa connaissance. » Cette réponse montre qu’Abû Ishâq était un savant dont la connaissance profitait aux autres. Fudayl, quant à lui, était un dévot dont le profit se limitait à lui-même.

Les savants intercéderont au nom des croyants, après que les prophètes auront intercédé, selon un dire du Prophète, rapporté par Tirmidhî d’après Uthmân :

Le Jour du jugement, les prophètes intercéderont, ensuite ce seront les savants, puis les martyrs.

Mâlik ibn Dînât a dit :

On m’a rapporté qu’il sera dit au dévot : « Entre au Paradis ! ». Au savant, il sera dit: « Lève-toi et intercède ! »

Ce récit, cependant, est rapporté par Abû Hurayra avec une chaîne de transmission faible.

La parole des savants aura force probante pour le grand rassemblement humain durant le tumulte du Jour du jugement. Alors que les gens rassemblés là penseront n’être restés dans leur tombe qu’un bref temps, les savants leur diront clairement ce qu’il en est. Allah dit :

Le Jour où se manifestera l’Heure dernière, les coupables jureront n’être restés qu’une heure dans leur tombe. Ainsi étaient-ils trompés ! Tandis que ceux à qui ont été donnée la connaissance et la foi diront : « Vous êtes restés conformément au Livre d’Allah, jusqu’au Jour de la résurrection. » (1)

Les savants feront aussi des observations à propos de l’abaissement que connaîtront les idolâtres au Jour du jugement, ainsi qu’Allah dit :

Au Jour du jugement, Il les confondra, disant : « Où sont-ils, Mes associés, à propos desquels vous n’étiez pas d’accord ? » Ceux à qui la connaissance aura été donnée diront alors : « Voici qu’en ce Jour la confusion et le malheur s’abattent sur ceux qui rejettent la foi. » (2)

On rapporte ce propos du Prophète:

Les gens auront besoin des savants au Paradis de la même façon qu’ils en ont besoin en ce monde. Quand le Seigneur convoquera les habitants du Paradis pour qu’ils se présentent devant Lui, Il leur dira : « Demandez ce que vous désirez ! » Ils se tourneront alors vers les savants, qui leur diront « Demandez-Lui qu’Il vous donne la capacité de Le voir. Y’a-t-il chose plus grande au Paradis que cela ? »

Toutes ces citations montrent clairement qu’il n’y a pas de rang meilleur, après la prophétie, que celui des savants.

Le Coran déclare :

Allah témoigne qu’il n’y a de dieu que Lui, et de même font les anges et ceux qui sont dotés de la connaissance.” Dans ce verset, les prophètes n’ont pas été mentionnés de façon distincte, mais ils sont inclus parmi ceux qui sont dotés de la connaissance. (3)

C’est un honneur qui doit combler les savants d’avoir été mentionnés de cette façon, en englobant les prophètes — que la paix soit sur eux ! C’est en vertu de cette insigne position que certains ont pu dire : Les savants qui mettent en pratique leur connaissance sont les amis protégés d’Allah. Aussi bien Abû Hanifa qu’al-Shâfi’i ont dit : Si les savants et les juristes ne sont pas les amis protégés d’Allah, alors Allah n’a pas d’ami de cette valeur. L’imam Ahmad a dit : Les savants spécialistes du hadith sont les abdâl. (4)

Imam Ibn Rajab al-Hanbali

Source : les héritiers des Prophètes

Notes :

(1): Coran 30 : 55-56.

(2): Coran 16 : 27.

(3): Coran 3 : 18.

(4) : Litt. : « Remplaçants ». Catégorie de saints, dont il est dit que lorsque l’un d’entre eux meurt, il est «remplacé » par un autre. [N.d.E.]

Pour plus d’information sur l’ouvrage, veuillez cliquer sur l’image ci-dessous :

les-heritiers-des-prophetes-ibn-rajab-al-hanbali-albouraq

 

© 2017 La Maison de la Sagesse. Frontier Theme