La maison de la sagesse

دار الحكمة

Si tu n’aimes pas le mawlid, fais attention ! (Shaykh Hamza Yusuf)

L’anniversaire du Prophète, « paix et bénédictions d’Allah sur lui », est une grande bénédiction pour notre communauté, en fait, pour tous les croyants. Donc si nous connaissons la valeur de ce jour, nous devrions ressenitir une immense joie. Le Mawlid  fut traditionnellement un moment pour réfléchir – et être reconnaissant envers – notre Prophète,  « paix et bénédictions d’Allah sur lui », ces miracles et les sacrifices qu’il a fait pour sa communauté. La plupart de nos savants ont considéré la célébration du Mawlid comme une bonne pratique, en se basant sur le hadith authentique, “« Quiconque introduit dans l’Islam une pratique louable (sunnah hasanah)  en retirera une double récompense : la première pour l’avoir introduite, la seconde constituée par la somme des récompenses acquises par ceux qui l’auront imité(fait) après lui sans que cela ne diminue en rien leur propre récompense. »  Ce hadith, ne contredit pas la narration de notre mère Aisha, « qu’Allah lui soit miséricordieux », ou  elle rapporte que le Messager d’Allah, « paix et bénédictions d’Allah sur lui », a dit, « Quiconque accomplit un acte ne faisant pas partie de notre religion, son acte est rejeté »

Le dernier hadith se réfère aux innovations blâmables qui ne font pas partis de l’Islam. Ibn Daqiq Al-Eid, un maître de la pensée universelle, de tradition Islamique, dit que ce hadith est fondamental et qu’il rejette n’importe quelle innovation dans la religion et explique ensuite plus loin:

«Quant à ces actes qui sont enracinés dans la Sunnah, alors ce rejet ne s’applique pas à eux, comme par exemple, la reproduction du Coran [avec ses orthographes innovées] et les écoles juridiques diverses qui sont apparues suite aux études de nos savants mujtahid, capables de voir la relation entre les branches et les racines, qui sont ce que le Messager, « paix et bénédictions d’Allah sur lui », a transmis;  à ne pas inclure aussi [dans cette interdiction] les livres postérieurs de grammaire, d’arithmétique, des lois de succession et d’autres sciences dont leurs sources sont les mots du Messager d’Allah, « paix et bénédictions d’Allah sur lui ». Rien de tout cela ne s’applique à ce hadith.»

La célébration du Mawlid, comme celle des grands savants, tel que l’imam Al-Suyuti, n’a t’elle pas été  puisées dans la sounna afin qu’ils expriment leur amour envers le Messager, « paix et bénédictions d’Allah sur lui » ?

Leur amour pour le Prophète « paix et bénédictions d’Allah sur lui »  fait parti de la Sunnah, comme illustre ce hadith dans lequel Omar, « qu’Allah soit satisfait de lui », lui exprime aussi son amour, « Ô Messager d’Allah ! Je jure que tu es la personne que j’aime plus que tout, à part ma propre personne. » Le Prophète « paix et bénédictions d’Allah sur lui »   rétorqua : « Non Omar ! Je jure par celui qui détient mon âme dans sa main, il est indispensable que tu m’aimes plus que ta propre personne.» C’est alors qu’Omar répondit : « Par Allah, tu es certes, ô Messager d’Allah, la personne que j’aime plus que ma propre personne. » Le Prophète « paix et bénédictions d’Allah sur lui »   dit alors : « Ô Omar ! Maintenant, oui. » Rapporté par Boukhâry

C’est à ce moment, que la foi d’Omar fut complétée – lorsque son amour mûri, est passa de l’amour naturel vers l’amour inconditionnel. L’amour naturel est celui qu’un enfant ressent pour ces parents ou l’amour d’un étudiant ressentit pour un professeur. Ceci émane d’une simple vérité, comme nous dit le Prophète, « paix et bénédictions d’Allah sur lui »   : “Les cœurs aime ceux qui leur font du bien.” Autrement dit, l’amour naturel est inné dans le cœur humain – l’amour y réside tout simplement. D’autre part, l’amour inconditionnel, a un degré plus haut; c’est l’amour perçu après la contemplation profonde du bien-aimé « paix et bénédictions d’Allah sur lui » et avoir conscience que cet amour est parfait, comme dans notre relation avec Dieu, ou après avoir réalisé que nous avons une immense dette envers le bien-aimé, Prophète, « paix et bénédictions d’Allah sur lui ». L’amour inconditionnel est une question de choix et d’introspection. Omar s’est rendu compte que sa propre âme qu’il aimait tant, ne valait rien, sans la bénédiction du Messager d’Allah, « paix et bénédictions d’Allah sur lui ». C’est à ce moment là que son amour inconditionnel est né; Il prit alors le dessus sur l’amour naturel, celui que tout le monde ressent instinctivement, sans avoir besoin de réfléchir ou de méditer.

La célébration de son anniversaire, « paix et bénédictions d’Allah sur lui », est une question d’amour inconditionnel, et nous savons tous qu’il est de notre devoir, d’honorer, de se rappeler et de prier sur le Prophète « paix et bénédictions d’Allah sur lui »,  qui est un acte servant au rappel d’Allah (Dhikr). Tout ce qui nous aide à le faire n’est pas une innovation, mais une bonne chose. Ibn Lubb et d’autres ont défini l’innovation comme “tout acte qui supprime une sunnah.” En encourageant la communauté des croyants à se remémorer du Prophète, « paix et bénédictions d’Allah sur lui »,  le 12ème jour du mois de Rabi’a Al-Awwal, le jour de sa naissance, n’est pas un acte détruisant la Sunnah qu’il nous a apporté. De plus, le jour lui-même est propice – car ce fut aussi  le jour de l’arrivée du Prophète à Médine après sa migration (hijrah). Ce fut aussi le jour de sa mort. Ce ne sont pas des coïncidences. Alors laissez les amoureux aimer dans la paix. Le Mawlid est considéré comme un jour férié dans chaque pays musulman dans le monde à l’exception d’un seul. Cette fois-ci, pouvez-vous lire la sirah (biographie du Prophète) et méditer sur les bénédictions de Sa naissance ?

Pour conclure, j’aimerais partager avec vous ce poème écrit par l’un de mes savants favoris, Ibn Juzay al-Kalbi, qui mourut en martyr en défendant l’empire musulman dans la bataille de Tarifa:

J’ai désiré louer l’élu « paix et bénédictions d’Allah sur lui » mais je fus gêné

Par ma propre incapacité à saisir la grandeur de sa gloire.

Comment puis-je mesurer un océan, quand cette océan est gigantesque ?

Et comment puis-je compter toutes les pierres et toutes  les étoiles ?

Si tous mes membres devenaient des langues,

Même avec ça je ne pourrais le louer comme je le désire.

Et si toutes les créations étaient réunies pour une tentative…

Pour le louer, alors elles seraient limitées pour atteindre cet objectif.

J’ai cessé d’essayer – frappé par la terreur, m’accrochant à la courtoisie,

Tempéré par la timidité, glorifiant son rang le plus exalté.

Pour avoir plus de preuves sur les bienfaits du Mawlid nous conseillons fortement de vous procurer le livre de l’imam Suyuti ci-dessous:

(Cliquez sur l’image pour avoir plus d’informations)

© 2015 La Maison de la Sagesse. Frontier Theme